Saisissez votre recherche

Grèce Intégration Sejour

Formation des réfugiés à l’utilisation des computers

Les réfugiés adultes, vivant dans la structure d’hébergement ouverte à Kavala, auront la possibilité d’être formés à l’utilisation des ordinateurs afin d’acquérir des connaissances supplémentaires qui faciliteront leur intégration dans la communauté locale, grâce à un nouveau programme mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations, l’OIM, en collaboration avec l’Université internationale de Grèce (DIPAE), branche de Kavala.

Le président du département de comptabilité et des finances de l’Université internationale de Grèce, Stavros Valsamidis, a visité la structure d’accueil ouverte de Kavala, où il a rencontré les dix premiers bénéficiaires qui suivront les programmes de formation informatique.

Le premier programme s’adresse aux débutants et vise à les familiariser avec l’utilisation des ordinateurs, en apprenant des compétences en traitement de texte et services Internet.

Début novembre, le deuxième programme sera lancé pour les utilisateurs plus expérimentés, qui seront formés à l’utilisation des feuilles de calcul, des applications de présentation et des applications Web spécialisées.

Après la fin des programmes, des certificats de participation seront remis aux bénéficiaires qui certifieront la participation au programme de l’Université internationale.

Lors de la première réunion d’aujourd’hui, les détails du fonctionnement des sections ont été discutés, les questions des bénéficiaires ont été répondues et le programme a été élaboré, tandis que les deux sections pour les utilisateurs débutants et expérimentés ont été séparées.

Les cours se feront principalement à distance en raison des mesures de protection contre le coronavirus, tandis que le matériel appartient à l’OIM et à la DIPAE. Les ressources humaines de l’organisation soutiendront l’action par sa présence physique.

La structure d’hébergement ouverte à Kavala fonctionne dans le cadre du programme “Soutenir les autorités grecques dans la gestion du système national d’accueil des demandeurs d’asile et des migrants vulnérables (SMS)”, en coopération avec les autorités grecques et avec le financement de la Commission européenne.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *