Saisissez votre recherche

Grèce

Une femme de 74 ans a étranglé son mari et lui a mis de la crème pour cacher les traces

Le meurtre d’un homme de 82 ans, dans l’appartement où il séjournait dans le quartier de Pangrati, a été annoncé par la police, les policiers menottant sa femme de 74 ans. Il s’agit d’un crime qui avait eu lieu en novembre 2020. Dès le premier instant, les policiers qui sont entrés dans l’appartement et ont vu le corps ont réalisé que quelque chose n’allait pas.

Et ce, malgré le fait que sa femme de 74 ans soutenait que la mort de l’homme de 82 ans provenait de causes pathologiques, une autopsie a montré comme cause de décès l’étranglement. Pendant des mois, l’EL.AS. recueillait des preuves et, le mardi 20 juillet, un mandat d’arrêt a finalement été délivré contre l’épouse de la victime. La femme de 74 ans qui n’a pas avoué son acte souffrirait de problèmes psychologiques et suivait un traitement qu’elle a interrompu en 2015. Bien que les médecins qui la surveillaient aient dit que son état de santé n’allait pas bien, elle insistait de ne pas prendre ses médicaments.

En effet, afin de couvrir les traces rouges du cou et du visage de son mari, causées par son étranglement, elle avait mis de la crème, tandis qu’avec de l’eau de javel, elle a essayé d’effacer toutes les traces qui trahiraient son acte odieux.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *