Saisissez votre recherche

Asile Grèce Monde

Le Parlement européen veut plus de moyens pour les pays de première ligne

Les pays de première ligne (Grèce, Italie, Chypre, Malte, Espagne) sont surchargés de manière disproportionnée par les procédures d’asile et davantage de ressources doivent y être consacrées, selon un projet de résolution adopté mardi par la commission des libertés du Parlement Européen.

 

Une mauvaise application de la hiérarchie des critères, en particulier l’utilisation excessive du critère du “premier pays d’entrée”, mais aussi l’exécution inefficace des transports, accroissent la pression exercée dans certains pays, notamment en Grèce, en Italie, à Malte, Chypre et l’Espagne, selon la commission. Elle appelle à des règles plus équitables, ainsi qu’à la mise en place d’un mécanisme de solidarité, qui garantira le droit fondamental d’asile dans l’UE et la répartition des responsabilités entre les États membres.

 

Les députés se plaignent également que les accords individuels sur la relocalisation des migrants ne peuvent pas remplacer un système d’asile européen commun harmonisé et durable. Ils demandent davantage de ressources et de capacités pour les États membres de première ligne, à moins que les règles de Dublin ne soient réformées.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *