Saisissez votre recherche

Grèce

Mitarakis à propos du naufrage à Lesbos : “Les immigrés ne voulaient pas voyager, les Turcs les ont forcés”

Une lettre détaillant les circonstances du naufrage de Lesbos, où les garde-côtes ont sauvé 32 passagers mais, malheureusement, deux femmes ont perdu la vie, a été envoyée par le ministre de l’Immigration et de l’asile Notis Mitarakis au commissaire européen, Ylva Johansson et au représentant de l’UNHCR en Grèce, Phillipe Leclerc.

Mitarakis souligne dans sa lettre que, sur la base de leurs témoignages, les passagers ne voulaient pas continuer leur voyage en raison de mauvaises conditions météorologiques, mais lorsqu’ils ont demandé l’aide immédiate des garde-côtes turcs, alors que leur bateau se trouvait dans les eaux territoriales turques, au lieu d’offrir de l’aide, le bateau des garde-côtes turcs a manœuvré pour créer des ondulations et forcer le bateau à poursuivre son voyage vers la Grèce. Et c’est seulement lorsque le bateau des migrants était dans les eaux territoriales grecques, que le navire des garde-côtes turcs a informé les autorités grecques.

Les pertes en vies humaines auraient pu être évitées, selon M. Mitarakis, si les turcs étaient intervenus lorsque les migrants leur a demandé de l’aide.

Le ministre appelle Mme Ylva Johansson et M. Philipe Leclerc à intervenir de manière responsable du côté turc pour mettre fin au trafic de vies humaines, comme le prévoit la déclaration commune UE-Turquie.

Mitarakis a exprimé la préoccupation de la Grèce au sujet des cas où, par inadvertance, des ONG opérant dans la région soutiennent les circuits des passeurs pour poursuivre les traversées illégales.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *