Saisissez votre recherche

Grèce

“La Turquie refuse de sauver les migrants”

Le ministère de la Marine nationale et de la Politique insulaire, ainsi que la Garde côtière, évoquent le naufrage de Lesbos, au cours duquel deux immigrantes ont perdu la vie.

Dans l’opération matinale du 2 décembre, dans la zone maritime à l’est de l’île de Lesbos, un incident d’immigration clandestine a eu comme dénouement tragique la localisation et la collecte des corps de deux femmes.

A l’opération avaient participé deux patrouilleurs, deux hélicoptères, un vaisseau de l’armée et un avion de la force FRONTEX, ainsi que des bénévoles privés.

32 ont été secourus, qui étaient soit tombés dans les eaux glacées de la mer Égée, soit étaient sur le bateau semi-submergé, dans des conditions météorologiques défavorables.  Les corps de deux femmes étaient retrouvés plus tard.

Un communiqué déclare : « La perte de la vie des deux femmes cause du chagrin et s’ajoute comme un lien à une chaîne d’incidents similaires qui ont eu lieu dans l’est de la mer Égée de 2015 à aujourd’hui »

Le communiqué, entre autres, affirme que “les garde-côtes turcs ont refusé de secourir les migrants”

– Ils ont refusé de secourir les occupants du bateau malgré leurs appels répétés dès le premier moment où le bateau a quitté la côte turque.

– un navire turc a accompagné et fait pression sur le conducteur du bateau de migrants pour qu’il continue le voyage, tandis que tout au long de l’escorte, le turc a effectué des manœuvres dangereuses, ce qui a contribué à l’afflux d’eau et éventuellement au semi-naufrage du bateau des migrants.

En conclusion, l’annonce note que “l’attitude provocatrice des garde-côtes turcs est apparue dans plusieurs autres incidents dans le passé, où grâce au calme des équipages des navires grecs et des garde-côtes, il n’y a pas eu de victimes”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *