Saisissez votre recherche

Grèce Sejour

Pour violence sur demandeurs d’asile à Lesbos : Policier et gardes-frontières mis en disponibilité

Trois gardes-frontières et un policier ont été déférés au parquet de Mytilène, accusés d’avoir battu deux demandeurs d’asile dans la rue à l’extérieur du camp temporaire de Kara Tepe.

Les quatre hommes font face à des accusations de violation des articles du Code pénal :

– pour torture et autres actes portant atteinte à la dignité humaine.

– pour les blessures corporelles dangereuses.

– pour crime à caractère raciste.

– L’un des accusés fait également face à l’accusation d’insulte.

Les trois gardes-frontières et le policier ont été mis à disposition après une vidéo diffusée sur Internet les montrant en train d’utiliser la violence contre des personnes lors d’une perquisition à Lesbos.

Selon une annonce du quartier général de la police hellénique, l’enquête sur l’incident a été confiée au service des affaires intérieures des forces de sécurité, tandis que dans le même temps, un examen administratif a été ordonné contre eux et ils ont été mis en disponibilité.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *