Saisissez votre recherche

Grèce Sejour

Mitarakis : Nous luttons contre les trafiquants

Le ministre de l’Immigration et de l’Asile Notis Mitarakis a évoqué dans un entretien avec ERT la planification du gouvernement pour les nouvelles structures à Lesbos, Chios, Samos, Kos et Leros, ainsi que la politique d’immigration en général.

Mitarakis a également évoqué les travaux de protection réalisés dans les structures, contre les inondations, car les fortes pluies ont créé de graves problèmes, en particulier dans la structure de Kara Tepe.

« Les conditions météorologiques sévères affectent tout le pays, elles affectent également les structures d’accueil. À Kara Tepe, au Monténégro, comme nous l’appelons, la structure temporaire a été construite en quatre jours, ce n’était pas une structure planifiée. »

« Il y a environ 800 tentes pour le moment. Avant-hier, deux étaient inondées et hier, une autre, et quelques espaces communs. L’objectif est de faire une nouvelle structure, qui répondra aux obligations de notre pays. En janvier l’appel d’offres pour la construction de la structure sera annoncé, complétant un programme de construction de nouvelles structures à tous les points d’entrée », a-t-il expliqué.

Avant de continuer : « Les chantiers de Samos, Kos et Leros battent déjà leur plein et en 2021 les structures de Mytilène et Chios seront achevées. »

En ce qui concerne les flux migratoires, le ministre a déclaré qu’en 2020, nous avons jusqu’à présent 14 000 arrivées et 10 000 départs.

A partir du 1er juin, le bilan est positif, a-t-il souligné : « Il y a  plus de personnes qui quittent légalement notre pays, que celles qui y entrent illégalement ».

“Notre pays ne peut pas supporter les flux de ces dernières années, puisqu’il est devenu la principale porte d’entrée vers l’Europe dans la période 2015-2019 »

Ce qui constitue un problème majeur, a-t-il expliqué, c’est le grand nombre d’immigrants que la Grèce accueille.

« Le problème, ce sont ceux qui organisent le trafic et font passer des immigrants. Nous luttons contre les réseaux de passeurs », a déclaré le ministre.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *